Enseignement secondaire

Enseignement secondaireEnseignement secondaireEnseignement secondaireEnseignement secondaire

Agent qualifié dans les métiers du cheval

(Professionnel)

Vous pouvez consulter ici la grille horaire de la formation:

Quels métiers ?

Cette section vous permet de devenir palefrenier, cavalier-soigneur, éleveur-soigneur…

Plus tard, grâce à celle-ci, vous pouvez même devenir cavalier professionnel, moniteur en équitation adaptée, jockey, maréchal-ferrant ou entamer une 7ème année d'études Complément en techniques d'enseignement de l'équitation.

Quelles tâches ?

Dans notre société de loisirs, le cheval tient une place de choix. Les formes d’activité dont on l’entoure sont multiples.

Le travail de l’agent qualifié dans les métiers du cheval s’articule autour de plusieurs pratiques :

  • celle de cavalier-soigneur, qui nécessite notamment la connaissance du cheval, de ses besoins et de son environnement, ainsi que la maîtrise de sa monture ;
  • celle d’éleveur-soigneur, qui s’exerce dans sa propre installation ou dans un haras. Elle exige des connaissances particulières pour l’élevage et la reproduction des chevaux (mécanisme de la reproduction équine, organisation d’une politique d’élevage, travaux pratiques relatifs à l’élevage…) ;
  • celle de cavalier professionnel, qui consiste à monter des chevaux au débourrage, au travail et en compétition ;
  • celle de pédagogue-animateur, qui induit des tâches très diverses : être moniteur dans sa propre installation, être employé dans un cercle, se déplacer d’un manège à l’autre comme moniteur indépendant, pour l’équitation de loisir ou de compétition ;
  • celle d’exploitant de manège ou directeur de centre équestre, qui concerne tous les aspects de la formation et requiert nombre de qualités professionnelles et humaines, développées en cours de formation, et, plus tard, par l’expérience de terrain.

L’agent qualifié dans les métiers du cheval travaille comme indépendant ou salarié (soit employé, soit ouvrier).

Quelles compétences ?

  • Cavalier-soigneur : connaître le cheval : anatomie, éthologie, pathologie, progression dans les exercices de mise en condition physique, soins avant et après le travail, connaissance du matériel de sellerie et de transport.
  • Eleveur-soigneur : connaître le cheval : anatomie, éthologie, pathologie, reproduction équine, saillies, techniques d’insémination, mises bas, soins de la jument et du poulain, éducation des jeunes, gestion des pâtures et des abris.
  • Cavalier professionnel : outre les compétences du cavalier-soigneur, gestion de l’éducation du cheval dans la ou les disciplines requises, capacité à trouver les solutions aux problèmes que peuvent poser les chevaux confiés au travail et connaissance des structures et des règlements du Sport Equestre belge.
  • Pédagogue-animateur : compétences équestres pluridisciplinaires, connaissance des structures du Sport Equestre belge et des brevets de cavaliers amateurs et compétences en pédagogie et en didactique.
  • Exploitant de manège ou directeur de centre équestre : connaissance minimum des chevaux et des structures équestres, gestion des ressources humaines et de la cavalerie du centre et capacités en gestion et en organisation.

Quel parcours antérieur conseillé ?

Pour devenir « Agent qualifié dans les métiers du cheval », il vous est conseillé de suivre vos études de 3ème et 4ème années dans la formation :

- Equitation


Quelle(s) école(s) ?