Ecole de police

Ecole de policeEcole de policeEcole de policeEcole de police
Formation chien de patrouille

Le binôme chien de patrouille et policier : tellement plus qu’une relation professionnelle !
partager sur Google+ partager sur Twitter partager sur Facebook   Publié le 27-06-2022

Leurs missions sont diverses : patrouilles pédestres préventives, appui aux patrouilles sur le terrain pour des contrôles divers, maintien de l’ordre lors d’événements d’ampleur,...

Ces binômes chargés de ces missions se composent chacune d'un policier et de son chien de patrouille. Ce binôme indissociable est le fruit d'une formation spécifique qui permet de construire une relation fondée sur la confiance, indispensable garantie d'efficacité. On travaille le binôme explique Jean-François DUPONT, Premier Inspecteur à la Zone de Police de Liège et Spécialiste Team Canin, qui ajoute ils ne doivent vraiment faire qu'un, d'où l'appellation Team Canin.

Une race particulièrement adaptée à la mission

Traditionnellement, le chien de patrouille est un berger malinois car c'est un chien polyvalent, sportif et qui a du mordant.

Un chien de patrouille doit être opportuniste. Il doit pouvoir mordre à tout endroit du corps, en fonction des obstacles qu'il rencontre (chaise, tonneau, outils, …). La formation du chien débute entre ses 18 et 36 èmes mois. Elle s'attache à travailler sa sociabilité et sa capacité à défendre son maître. La formation utilise le jeu et la récompense précise J-F DUPONT. Nous travaillons essentiellement par le renforcement positif, nous récompensons le bon comportement du chien.

L'association des qualités intrinsèques du chien et de la formation pointue imposée est probante : lors d'une rencontre de football, 1 chien est considéré comme l'équivalent de 5 collègues. Son efficacité n'est vraiment plus à démontrer !

420 heures de formation

La première partie, de 260 heures, forme aux aptitudes indispensables à la création et à la pérennisation du duo maître et chien.

Cette partie de formation permet d'inculquer au chien la marche au pied, les positions à l'arrêt, les déplacements dirigés, … qui sont évidemment des compétences indispensables à toute intervention maîtrisée. C'est dans cette partie de la formation que les chiens s'accoutument aux éléments perturbants qu'ils risquent de rencontrer en patrouille : trafic, bruits intenses, obscurité, espaces confinés, …, qu'ils sont dressés à aboyer, mordre et lâcher sur commande, et bien sûr à défendre leur maître, leur compagnon de route, leur indissociable autre.

Un brevet pour un binôme

La seconde partie de la formation, d'une durée de 160 heures, est opérationnelle et axée sur les techniques et tactiques d'intervention, de mordant, de courage, de recherche, … à l'image des situations réelles lors desquelles les duos sont amenés à intervenir.

Durant toute la formation, le binôme maître et chien ne change pas. Le brevet est accordé au binôme, qui est indissociable. Si le maître acquiert un nouveau chien, c'est d'ailleurs cette seule partie qui doit être à nouveau suivie. Le maître et son nouveau chien ne doivent de nouveau plus faire qu'un.

Ce lien qui unit le maître et son chien fait partie intégrante du succès de la team. Les chiens appartiennent aux maîtres dans la majorité des Brigades Canines. Ils les reprennent chez eux, ils ne font qu'un ! La force de la relation est une évidence.

Stade, cinéma, bâtiment inoccupé, …

Outre cette formation de base, ils doivent suivre annuellement un recyclage annuel de 38 heures afin de vérifier l'obéissance et les capacités opérationnelles (mordant, vitesse, …), qui est organisé dans un stade de football, un cinéma, un bâtiment inoccupé, …

Lors de ces journées, ils doivent ainsi réussir ensemble des exercices variés qui valident les nombreuses compétences requises pour le maintien du brevet. Sans le lien fort qui les unit, ces exercices ne peuvent être réussis. La réussite est commune, fruit d'une relation qui dépasse le rapport professionnel.

Les exercices consistent, par exemple, à neutraliser une personne agressive en engageant le chien en morsure, à immobiliser un suspect violent et l'appréhender, à retrouver une personne cachée dans une pièce et également l'appréhender lors d'une progression tactique en bâtiment ou encore à intervenir lors de manifestations pour refouler des personnes, …

Un figurant aguerri

L'«homme d'attaque » de la police, qui endosse le rôle du suspect dans les différents exercices est lui aussi formé dans ce domaine. Sa connaissance à la fois des chiens de patrouille et de la réalité du terrain permet aux maîtres-chiens et aux chiens de s'entraîner dans des conditions plus vraies que nature.

Actuellement, le territoire de la province de Liège compte près de 40 duos, répartis dans plusieurs zones de police.

Formation Chien de patrouille
Formation Chien de patrouille
Formation Chien de patrouille